home

press

A propos de l'album G_host Planet _" En 2009, Fragile Architecture avaient bâti avec leur 1er album Sweet Electric une cité crépusculaire où planait le fantôme du Kid A de Radiohead.

De retour avec G_host Planet, les toulousains nous replongent dans leur toile mélancolique que tisse ce piano virevoltant. On découvre un nouveau décor façonné de nappes électro appliquées avec beaucoup de précision et d’élégance, où seule la voix de Fabien semble capable de percer cette grisaille.

Un son onirique, une magie mélodique qui font qu’il serait dommage de passer à coté de cette planète fantôme. "

_ Opus magazine _ 2016


A propos de l'album Sweet Electric _" Un piano aèrien et une base de drum'n'bass hypnotique compose la recette solide du trip-hop de ce savant fou à la voix de chamane en transe

Attention, malgré les apparences, ces Toulousains n'ont de fragile que le nom."

_ Les Inrockuptibles _ 2010


" C'est une musique de paysages gelés. Des étendues sonores fragiles comme une nappe de neige, rudes comme une tempête de vent glacé.

Fragile Architecture nous berce, promenade insomniaque sans retour, brouillant nos repères jusqu'à ne plus laisser suffisamment de ralité à laquelle se retenir.

_ Lets motiv' _ 2010


A propos de l'album Sweet Electric _ " Condition One, morceau ouvrant cet opus donne irrémédiablement l'envie de pousser l'écoute, une envie d'autant plus forte que le second morceau "On Fire", met litteralement le feu, sous couvert d'un rythme electro. "Sweet Electric" offre un univers qui a déjà été exploré par d'autres groupes, mais avec un point de vue, une musicalité quelque peu inédite.

Cet univers riche musicalement où se côtoient basse, xylophone, accordéon et autres instruments se voit doté d'une particularité singulière avec un chant masculin, qui marque le pas : parfois vif sur "Gala", "Neverending Sunlight", parfois presque morne,sur "Evil Fool". La voix joue avec les sentiments, les émotions et donne aux morceaux déjà vivants d'une bien belle façon par leurs arrangements, un coté éthéré, presque surnaturel à ces compositions.

Le monde de Fragile Architecture est de toute beauté, à découvrir de toute urgence."

_ Le Théâtre du bruit _ 2011


A propos de l'album Sweet Electric _ " Taillé comme une basilique construite en dentelle de béton, cet album est la somme complexe des multiples influences qui semblent construire le monde de FAb, le compositeur du groupe. Ainsi « Sweet electric » n’est pas vraiment un album de trip-hop et encore moins un disque de rock alternatif, mais ce situe entre les deux, à mi chemin entre le monde de Tricky et celui de Radiohead. Au fur et à mesure de mes écoutes, des réminiscences me viennent et je repense non sans une certaine nostalgie, à ces petits joyaux qu’étaient « Twoism » de Boards Of Canada ou encore « ( ) » de Sigur Rós.

A là fois psychédélique et onirique, « Sweet electric » m’apparaît comme une mise en musique de la vie de mon voisin Totoro qui aurait perdu sa forêt et vu des murs de béton se construire autours de lui.

Je ne pense pas que cet album puisse trouver sa place dans la discothèque aseptisée de monsieur bonux ou de madame Starac, mais il saura complaire les amateurs de musique qui parle au sens. Tenez je vous propose même une expérience, mettez ce disque, montez le son, faites couler un bain chaud, mettez-y votre moitié et vous-même et laissez vous aller pour une longue séance de câlins … magique !

_ Adn sound _ 2011


" Groupe pop éthéré aux très belles envolées lyriques, d'une élégance folle "

_ Le cri de la mouette _ 2008